Repères historiques

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer

1833 (28 juin) : Loi Guizot sur l'enseignement primaire, obligation pour les communes d'entretenir une école.
1836 (23 juillet) : Extension de la loi Guizot aux filles sans obligation communale.
1850 (15 mars) : Loi Falloux sur l'instruction primaire et la liberté des enseignements primaires et secondaires.
1863 : apparition du terme chambre syndicale ouvrière bientôt remplacé par celui de syndicat.
1867 (10 avril) : Obligation pour les communes de plus de 500 habitants d'avoir une école de filles.
1871 : La Commune de Paris décide la séparation de l'Eglise et de l'Etat et la fermeture des écoles congréganistes.
1872 : Fondation d'un syndicat des membres de l'enseignement par Marie Bonnevial.
1880 (8 octobre) : Ouverture possible de classes enfantines pour les élèves de moins de 7 ans.
1881 (16 juin) : Loi Ferry : gratuité des écoles primaires publiques.
1882 (28 mars) : Obligation scolaire (6 à 13 ans) et laïcité de l'enseignement primaire.
1884 : Loi autorisant les syndicats.
1885 (27 juin) : Arrêt de la Cour de Cassation interdisant la syndicalisation dans le secteur public.
1886 (30 octobre) : Loi Goblet : organisation de l'enseignement primaire (écoles maternelles, classes enfantines, écoles primaires élémentaires, écoles primaires supérieures, cours complémentaires, écoles manuelles d'apprentissages) ; laïcisation du personnel des écoles publiques.
1887 (28 mars) : Création d'un syndicat des institutrices et instituteurs de France.
1889 (19 juillet) : les instituteurs deviennent fonctionnaires d'Etat.
1892 : Les femmes et les jeunes de moins de 18 ans obtiennent un jour de repos hebdomadaire.
1895 : Création de la CGT (Confédération Générale du Travail).
1900 : Réduction de la durée du travail à 10 heures par jour.
1904 (5 juillet) : L'enseignement est interdit aux membres des congrégations.
1905 : Séparation de l'Eglise et de l'Etat.
1906 : Institution pour tous du repos hebdomadaire ; Charte d'Amiens, adoptée par le congrès confédéral de la CGT, «contient la théorie, spécifiquement française, de l'indépendance du syndicalisme à la fois devant le patronat, devant les partis politiques et devant l'Etat.»
1907 : Le congrès de la Fédération Nationale des Syndicats d'Instituteurs (FNSI) vote l'adhésion à la CGT.
1910 : Premier numéro de l'Ecole Emancipée.
1913 : Dissolution de la FNSI par circulaire ministérielle.
1919 : Réduction de la durée du travail à 8 heures par jour ; Création de la CFTC (Travailleurs Chrétiens) ; la FNSI devient Fédération des Membres de l'Enseignement Laïque (FMEL) ; Egalité de traitements entre enseignants et enseignantes.
1920 : Naissance du Syndicat National des institutrices et des instituteurs publics de la France et des colonies.
1922 : Scission CGTU/CGT ; la FMEL adhère à la CGTU.
1924 : Reconnaissance du droit syndical aux fonctionnaires.
1925 : Circulaire organisant la «collaboration» dans l'enseignement primaire par les comités consultatifs s'occupant des mutations et promotions avec des représentants élus du personnel.
1928 : Congrès constitutif de la FGE (Fédération Générale de l'Enseignement).
1929 : Parution de l'Ecole Libératrice.
1936 : Réduction de la durée hebdomadaire du travail à 40 heures ; Réunification de la CGT ; Le SNI adhère à la CGT réunifiée et à la FGE (Fédération unique des enseignants dans la CGT) ; Loi Zay sur l'enseignement primaire, scolarité obligatoire jusqu'à 14 ans.
1937 : Création du Syndicat Général de l'Education nationale (CFTC)
1939 : Nouvelle cassure et clandestinité.
1940 : Décret permettant la révocation des fonctionnaires ; Dissolution des organisations syndicales ; Autorisation de l'enseignement congréganiste et suppression des Ecoles Normales primaires
1944 : La CGT et la CFTC sont rétablies dans leurs droits antérieurs.
1946 : Statut de la Fonction Publique; la FGE devient la FEN (Fédération de l'Education nationale).
1947: Scission CGT/CGT-FO ; Rapport de la commission Langevin-Wallon.
1948 : Le SNI et la FEN choisissent l'autonomie.
1951 : Loi Marie : traitements des maîtres de l'enseignement privé.
1959 : Obligation scolaire jusqu'à 16 ans. Loi Debré : contrat entre l'Etat et les établissements privés (intégration, contrat simple ou d'association).
1964 : Création de la CFDT issue de la CFTC (maintenue).
1968 (mai et juin) : Grand mouvement social.
1969 : Création du corps des PEGC (Professeurs d'Enseignement Général des Collèges), différent des instituteurs.
1976 : Le SNI devient le SNI-PEGC.
1992 : Suite à l'exclusion du SNES et du SNEP, scission au sein de la FEN. Création du SNUipp.
1993 : Création de la FSU.
1995 (décembre) : Grand mouvement social.
1996 : Le SNUipp-FSU arrive en tête aux élections professionnelles dans le 1er degré ; La FSU est la 1ère organisation représentative dans le fonction publique d'état.

 

 

 

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer