Prévention des conduites à risque

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer

C. 98-108 du 01/07/1998

Le rôle joué par l'école en matière de prévention des conduites à risque est primordial, notamment à l'adolescence... La prévention fait partie intégrante de la mission éducative de l'école.

Les actions de prévention doivent s'inscrire dans un projet éducatif prenant en compte la santé des élèves et le développement progressif de leur responsabilité citoyenne. L'ensemble des activités auxquelles les élèves participent, concourent à la réalisation des objectifs de ce projet, partie intégrante du projet d'établissement ou d'école.

L'établissement scolaire est considéré comme un lieu privilégié pour la prévention. La responsabilité de l'ensemble des personnels de l'éducation nationale est pleinement engagée dans ce devoir de prévention. L'école est amenée à faire appel à des partenaires extérieurs (autres services de l'état, collectivités locales, organismes, associations).

On se montrera vigilant à l'égard des associations. Certaines sont agréées par le conseil national des associations éducatives complémentaires de l'enseignement public (CNAECEP) ou par les conseils académiques,

La politique de prévention de l'établissement s'appuie sur un certain nombre de données quantifiables et d'indicateurs : absentéisme, fréquence des sanctions, recensement des phénomènes de violence, taux de passage à l'infirmerie, etc...

La prévention des conduites à risque s'organise autour du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté.

Il est souhaitable d'associer les élèves au choix et à l'élaboration des actions de prévention.

Formation des personnels

La prévention doit être intégrée au plan de formation des personnels de direction et à la formation initiale des futurs professeurs des écoles.

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer