Direction d'école

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer

Code Education L.411-1

Un directeur veille à la bonne marche de chaque école maternelle ou élémentaire ; il assure la coordination nécessaire entre les maîtres.

Les écoles maternelles, élémentaires et spécialisées ne sont pas, sur le plan réglementaire et juridique, des «établissements». L'instituteur ou le professeur des écoles chargé de la direction d'école assume une fonction : il n'est ni «chef d'établissement», ni fonctionnaire d'autorité. Le courrier par voie hiérarchique n'est pas visé par lui. Le supérieur hiérarchique des instituteurs et professeurs des écoles adjoints n'est pas le directeur mais l'inspecteur de l'Education nationale de la circonscription (IEN).

Le collègue chargé de la direction d'une école à deux classes et plus est nommé par l'inspecteur d'académie, après avis de la CAPD. Depuis 1987, il faut préalablement être inscrit sur la liste d'aptitude départementale de directeurs d'école. Le directeur peut être déchargé totalement ou partiellement de son service d'enseignement pour effectuer les tâches de direction. Le maître de classe unique assure de fait les fonctions de direction.

Définition des fonctions de directeur d'école

Ces dernières années ont été marquées par une forte augmentation de la charge de travail et des responsabilités qui pèsent sur les équipes et particulièrement sur les directrices et directeurs d'école. L'avalanche de tâches liées à la gestion de l'école et à la mise en place des réformes en cours devient insupportable.

Le SNUipp-FSU refuse tout projet qui diviserait la profession en conférant au directeur un statut et un rôle hiérarchiques relevant d'une conception managériale. La notion d'équipe doit être consolidée avec des moyens impartis.

D. 89-122 du 24/02/1989C.2014-163 du 01/12/2014

Le directeur d'école veille à la bonne marche de l'école et au respect de la réglementation qui lui est applicable..
Il procède à l'admission des élèves.
Il répartit les moyens d'enseignement et, après avis du conseil des maîtres,
- répartit les élèves dans les classes et les groupes,
- arrête le service des maîtres, notamment l'accueil et la surveillance des élèves,
- fixe les modalités d'utilisation des locaux.
Il organise le travail des personnels communaux. Ces derniers, pendant leur service dans les locaux scolaires et durant les horaires de classe, sont sous son autorité.
Il réunit et préside les conseils des maîtres et conseils d'école.
Il organise les élections des délégués des parents au conseil d'école. Il prend toute disposition pour que l'école assure sa fonction de service public : accueil, surveillance des élèves, dialogue avec les familles.
Il assure la coordination entre les maîtres et anime l'équipe pédagogique. Il réunit l'équipe éducative, veille à la diffusion des instructions et programmes. Il prend part aux actions destinées à assurer la continuité maternelle-élémentaire et école-collège.
Il peut participer à la formation des futurs directeurs.
Il représente l'institution scolaire auprès de la commune et des autres partenaires du système éducatif : collectivités territoriales, monde économique, associations culturelles et sportives. Le directeur est garant de la sécurité dans l'école.
Il autorise les sorties régulières ou occasionnelles sans nuitée.


Question : Un directeur peut-il exiger de contresigner les cahiers de contrôle avant l'envoi aux familles ?

Réponse : Le décret de 1989 sur la direction d' école prévoit que le directeur prend toute disposition pour que l'école assure sa fonction de service public et en particulier, le dialogue avec les familles.
La forme du dialogue n'est aucunement formalisée. Les cahiers de contrôle, livrets de correspondance... sont des solutions locales.
Chaque conseil des maîtres choisit les modalités du dialogue entre les enseignants et les familles et en informe le conseil d'école. Il paraît souhaitable qu'il y ait un accord sur l'ensemble de l'école mais rien n'y oblige.

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer