6 Inhalation de colle

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer

NS. 83-523 du 16/12/1983C. 2001-013 du 12/01/2001C. 2001-014 du 12/01/2001

Il peut arriver que certains enfants inhalent de la colle de façon répétée en classe. La plupart des produits mis sur le marché contiennent des solvants organiques volatils (souvent chlorés). Le fait de «sniffer» de la colle constitue bien souvent un premier pas vers l'usage de drogues.

Sur le plan pratique, on n'utilisera que des colles blanches pâteuses et sans odeur. L'usage des colles semi-liquides est à réserver lors de travaux particuliers (technologie, arts plastiques...). Si l'enfant apporte de la colle à l'école, on demandera à ses parents d'acheter de la colle pâteuse et sans solvant.

Lorsque l'on remarque qu'un enfant inhale, il faut dans un premier temps en parler avec lui, mais sans porter de jugement de valeur. Ses raisons peuvent être multiples : mal-être psychologique, problèmes familiaux, désir de faire comme les copains ou besoin de se mettre en valeur.

Si nécessaire, on pourra évoquer cette question en conseil des maîtres, au besoin réunir l'équipe éducative de façon à trouver des solutions adaptées à chaque type de problème.

On pourra utilement alerter le médecin ou l'infirmier-ère scolaire qui ont pour mission (entre autres) d'aider les élèves manifestant des signes de mal être comme l'usage de produits illicites.

Mis à jour le 05-07-2017Imprimer